Sélectionner une page

Tout comme il l’a fait avec le sous-ministre du MAMOT, Sylvain Juneau tente à nouveau aujourd’hui, par l’entremise des médias, d’induire la population en erreur concernant les rénovations à effectuer au Centre communautaire Jean-Marie-Roy (CCJMR).

img_6099CLIQUER pour lire les propos de Sylvain Juneau

Aucune décision n’est prise concernant l’avenir du CCJMR et, comme le démontre l’échéancier ci-dessous présenté à la Régie du bâtiment, aucune dépense significative ne sera effectuée pour la mise aux normes requise par la RBQ,  ni pour la rénovation du CCJMR, d’ici l’élection d’un prochain conseil en novembre prochain.

    • Préparation appel d’offres pour sélection firme architecture: livrable fin juin 2017
    • Publication appel d’offres pour firme architecture: juillet 2017
    • Sélection firme architecture: août 2017
    • Adjudication contrat firme architecture: séance du conseil du 29 août 2017
    • Préparation plans et devis travaux correctifs: livrable fin septembre 2017
    • Appel d’offres pour travaux correctifs: début octobre 2017
    • Sélection entrepreneur général: fin octobre 2017
    • Adjudication contrat entrepreneur retenu: séance du conseil 21 novembre 2017
    • Mobilisation et réalisation des travaux: décembre 2017 à février 2018
    • Réception ouvrage et mise en service: fin février 2018

Le maintien des activités au CCJMR à l’automne 2017 impose que nous nous conformions aux exigences de la Régie du bâtiment. Le plan d’action proposé nécessite certains délais, la Ville s’étant engagée à prendre des mesures supplétives et transitoires nécessaires pour assurer l’accès sécuritaire des lieux, en attendant la réalisation des travaux.

L’adjudication du contrat pour la réalisation des travaux n’est pas prévue avant la séance du 21 novembre 2017, donc APRÈS LES ÉLECTIONS MUNICIPALES. Il sera toujours possible pour un prochain conseil de ne pas contracter pour la suite des travaux. Dans l’attente d’une décision définitive, nous devons poursuivre les démarches en cours afin de ne pas compromettre les activités du CCJMR.

Les décisions concernant le CCJMR seront au cœur du débat lors de la prochaine campagne électorale municipale. Alors que Sylvain Juneau prône depuis son élection la destruction de cet actif, nous croyons pour notre part nécessaire de poursuivre la recherche de solutions.

Rappelons que la perte du CCJMR aurait les impacts suivants pour tous les citoyens et particulièrement ceux de l’Est de la Ville :

  • Perte d’une salle de spectacle à la fine pointe et du partenariat avec la salle Albert-Rousseau;
  • Gymnases de 1200 mètres carrés;
  • Palestre;
  • Bibliothèque Jean-Marc-Boulé;
  • Salle de réception Roger Lessard;
  • Locaux pour les associations culturelles et sportives (plus de 3 000 utilisateurs par semaine);
  • Locaux pour des employés de la Ville;
  • Terrain de soccer municipal.

Il est important que les citoyens réalisent la valeur de ce qu’ils ont en main. Le débat ne porte pas uniquement sur un édifice, mais sur l’ensemble du soutien que la Ville veut offrir à ses organismes, aux différents groupes sportifs qui utilisent les gymnases et la palestre, et aux associations culturelles.

Fait à souligner, comme cela est son habitude, Sylvain Juneau critique la situation, mais n’a aucune solution valable à proposer, sinon de faire croire à la population que nous avons suffisamment de locaux sur le territoire pour répondre aux besoins. La décision prise en 2009 d’acheter le CCJMR visait justement à répondre aux besoins croissants de la population, dû notamment à un manque de locaux sur le territoire de la Ville.  Il serait surprenant que la situation se soit améliorée 8 ans plus tard, tous les équipements, dont ceux des écoles, étant déjà utilisés à pleine capacité en période de pointe.

 

Il est clair que nous ne pourrons pas demeurer la deuxième ville au Canada au niveau de la qualité, sans investir dans la vie communautaire, tant au niveau sportif que culturel.  

N’en déplaise à Sylvain Juneau, Saint-Augustin est davantage qu’une ville dortoir.