Sélectionner une page

Sylvain Juneau récidive en convoquant une séance extraordinaire du conseil le mardi 11 juillet, en sachant à l’avance qu’il n’y aura pas quorum.

 

De la même manière qu’il l’avait fait en septembre 2015, Sylvain Juneau a convoqué une séance extraordinaire du conseil, le mardi 11 juillet à 19 h 30, alors qu’il était informé qu’une majorité des membres du conseil ne pouvaient être présents.

En effet, comme la dernière séance du conseil avant la période estivale devait se tenir le 4 juillet, des conseillères et conseillers ont planifié d’autres activités à leur agenda.

Malgré la pause estivale, nous avions informé le directeur général le 19 juin dernier, de nos disponibilités les 17, 18 et 19 juillet pour une rencontre éventuelle avec un promoteur et une rencontre du conseil.  Cette offre tient toujours et nous nous rendrons disponibles.

Alors qu’il souhaite être informé de nos absences, Sylvain Juneau fait fi de consulter les autres membres du conseil avant de convoquer une séance extraordinaire.  Cette façon de procéder traduit un manque de respect envers les autres membres du conseil et surtout, un manque de respect et de reconnaissance envers le personnel de la Ville, qui devra quant à lui se rendre disponible.

Afin d’assurer la continuité des affaires de la Ville, nous avons pour notre part suggéré la tenue d’une séance extraordinaire le mercredi 19 juillet prochain.  Outre les sujets qui auraient dû être pris en considération le 11 juillet, cette séance permettra de prendre une décision concernant le Centre Jean-Marie-Roy.